Vous êtes ici

Développement durable

 

Limiter notre impact environnemental

D'après le GIEC*, ces 12 dernières années ont été les plus chaudes depuis 1860.Ce réchauffement est dû à une variable climatique mais aussi aux activités humaines. Les énergies utilisées pour satisfaire les besoins des bâtiments en sont largement responsables. Le chauffage des logements en représente une part conséquente.

Les pouvoirs publics élaborent des obligations et des moyens pour inciter les professionnels et les particuliers à maîtriser les consommations d'énergies et, par voie de fait, à limiter notre empreinte écologique.

Diviser par 4 nos émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2050 semble très ambitieux. Toutefois, Il demeure l' objectif à poursuivre.

La rénovation thermique du parc des logements existants particulièrement "énergivore"  doit être accélérée. Pour le seul parc de chauffage existant au fioul domestique, plus du tiers fonctionne avec des rendements moyens de 70 %. C'est un gisement de réduction d'émissions de gaz à effet de serre important.Or, le seul remplacement de 1,4 million de chaudières vétustes par des chaudières à condensation fioul domestique réduit la quantité de CO2 dans l'atmosphère de 1,5 millions de tonnes par an.Pour une habitation individuelle, la seule combinaison de travaux d'isolation et de remplacement d'une chaudière par une chaudière à condensation diminue  la consommation de fioul domestique de 50 % et d'autant les émissions de gaz à effet de serre tout en procurant d'avantage de confort à ses occupants.

Le chauffage au fioul domestique ne soufre pas de son manque d'innovations technologiques adaptées aux besoins d'aujourd'hui , il soufre uniquement d'une image de chauffage passéiste.

Le développement des énergies renouvelables, déjà obligatoire pour les les constructions neuves, est louable. Toutefois, il nécessite encore une énergie complémentaire pour répondre à l'ensemble des besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire tout au long de l'année. Les systèmes hybrides avec le fioul domestique apportent des solutions avantageuses en termes de performances et de préservation de l'environnement.

Dans la démarche environnementale de la Transition énergétique marquée par la "sobriété et l'efficacité énergétique" les évolutions permanentes des spécifications de qualité du fioul domestique conjointes à celles des technologies nouvelles de production de chaleur inscrivent pleinement notre énergie dans la stratégie globale de recherche de la meilleure efficience énergétique des bâtiments.

 

 

* GIEC : Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat